L’artiste dans la cité

L’artiste dans la cité

 

(Re)Placer l’artiste et le théâtre au cœur de la cité : de l’œuvre participative à l’inclusion sociale, les nouveaux enjeux de l’artiste dans la cité

Dès les années 1950, différentes formes artistiques participatives apparaissent avec des artistes comme John Cage, Lygia Clark et Hans Haacke. Que cela soit de manière performative ou conceptuelle, chacun d’eux explorait les multiples possibilités d’engager le public, ou la société civile comme collaborateur dans le processus de création.

Quelques années plus tard l’art participatif se développe. Nicolas Bourriaud, historien et critique d’art disait : «  L’art est un état de rencontre ». Cela semble être la définition et la clé de l’art participatif.

À l’aube des années 2000, des projets intégrant des pratiques culturelles et artistiques à des actions sociales, sanitaires, éducatives, environnementales ont émergé, afin de redonner confiance à des personnes vulnérables (enfants en difficulté ou issus de milieu défavorisé, personnes âgées ou handicapées, etc.).

Comment l’artiste peut développer des compétences spécifiques pour participer au mieux à ces processus de création en lien avec le corps social le plus vulnérable ?

L’objectif de ce stage est de nourrir la pratique des artistes et/ou techniciens et de leur permettre de se construire des outils théoriques et pratiques lorsqu’ils sont impliqués dans une démarche artistique en lien avec le social, voire le sanitaire et social.

Les stagiaires auront approfondi leur connaissance sur les publics dit « empêchés » ou vulnérables à travers plusieurs grands thèmes du travail social (exclusion sociale, addiction, handicap, précarité, rétablissement, santé communautaire …).

La formation se déroule en 4 modules de 21h sur 14 jours :

1. Approche historique de la place de l’artiste dans la cité (21h)

2. De l’intervention sociale à l’intervention artistique : les différentes modalités d’intervention sociale mise en perspective avec l’histoire de l’art. (21h)

3. Introduction à la notion de rétablissement à ses enjeux  (21h)

4. De la théorie à la pratique : exercice pratique, mise en situation, analyse de pratique, … (21h)

DURÉE : 84h

PUBLIC VISÉ : Artistes et techniciens

PRÉ-REQUIS : Aucun, cette formation est ouverte à toute personne motivée et curieuse.

NOMBRE DE PARTICIPANT.E.S Entre 6 et 15

MÉTHODES ET SUPPORTS Une liste de supports pédagogiques sera remise à chaque stagiaire :

bibliographie, extraits de textes des auteurs clés et sites internet à consulter.

MODALITÉS D’ÉVALUATION/CERTIFICATION Évaluation orale « à chaud » et écrite « à froid».

FORMATRICES 

Cécile CASEN

licenciée en philosophie (Paris 8), titulaire d’une maîtrise d’histoire (Paris I), diplômée de Science Po Paris et docteure en science politique (Paris III). Elle a enseigné les sciences politiques à l’Université de Paris III puis à celle de Clermont-Ferrand. Passionnée par l’enseignement et les sciences sociales au sens large, ses recherches ont plus particulièrement tourné autour des questions d’identité, de multiculturalisme, et des enjeux politiques pour les subalternes. Sa vie a pris un virage avec la création de la compagnie la fêlure en 2014. Depuis, elle continue d’enseigner tout en pratiquant le théâtre-performance.

Mireille BRUN

Infirmière depuis 25 ans dans divers services : Réanimation, dialyse, médecine générale, santé mentale, polyhandicap, activité libérale.  Depuis six ans en coordination de soins auprès d’un public cérébrolésés et Diplomée CAFERUIS (Certificat d’Aptitude aux Fonctions d’Encadrement et de Responsable d’Unité d’Intervention Sociale – Collège Coopératif Aix en Provence) en 2016. Intervenante et formatrice auprès de différents établissements, elle est également comédienne et musicienne au sein de la compagnie Rara Woulib depuis 2008.

D’autres intervenants (médiateurs pairs, pairs aidants) seront invités à intervenir dans la formation.

COÛT PÉDAGOGIQUE  Demander un devis

DATES A VENIR :du 23 mars au 5 avril 2020

Réagir

Your email address will not be published.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.