Entraînement mental et danse singulière

Entraînement mental et danse singulière

L’entraînement mental est une méthode d’éducation populaire qui s’est constituée dans le cadre de la Résistance et qui continue depuis à se renouveler. Le point de départ est la mise au travail de situations concrètes insatisfaisantes (quotidiennes, professionnelles ou militantes) en vue de les transformer. Cette méthode favorise le croisement de regards entre pairs et l’analyse collective. Elle invite à la vigilance dans la conduite du raisonnement et aiguise notre capacité à saisir les situations dans toutes leur complexité, en mettant au travail nos contradictions. La mise en mouvement de la pensée s’effectue notamment en convoquant nos « savoirs chauds » (issus de nos expériences vécues), en allant braconner du coté des « savoirs froids » (sciences humaines, théories critiques,…). L’entraînement mental offre finalement une manière structurante de cheminer pour travailler le sens de nos actions. Il met en jeu notre responsabilité en questionnant notre éthique en situation.

La Danse Singulière est une démarche de danse libre et improvisée. Pas de pas à apprendre et à suivre: la mise en jeu et en mouvement du corps amène chacun.e à se libérer d’un rapport codifié à la danse. Cette situation ritualisée amène à sentir comment chaque danse est traversée par notre histoire, notre imagination, nos sensations, nos souvenirs, notre rapport à l’autre et au monde. Le cadre de la Danse Singulière amène à remettre en jeu ces différentes inscriptions corporelles et à ouvrir de nouveaux espaces du possible. Elle est un terreau de création individuelle et collective sans cesse renouvelé. En référence au courant de l’Art Brut, de l’art « hors les normes », ce dispositif invite à l’émergence de notre propre danse, reflet de nos identités personnelles et collectives.

Le pari de cette rencontre est de faire entrer en résonance la mise en jeu de nos corps et le travail de la pensée. Il s’agit de déconstruire collectivement les rapports normés et descendants aux savoirs et à la danse pour favoriser la ré appropriation par tou.te.s de ces deux champs. Ce stage s’adresse donc à tou.te.s: il n’est pas question de niveau de danse ni de savoirs requis.

Nous proposons ici deux dispositifs très distincts dans leur couleurs et leur méthodes d’intervention, mais qui, au fond, travaillent les mêmes finalités: mettre au travail nos singularités individuelles et collective, mettre en jeu concrètement nos libertés pour se donner des espaces où transformer nos existences et notre rapport au monde.

Co animé par Anaïs Revol et Laure Georget

 

OBJECTIFS

• Être en mesure de mieux construire des stratégies d’interventions sociales qui allient exigence de rationalité, respect de l’humanité
et acceptation de la complexité à l’œuvre par le biais des actions suivantes :
– améliorer sa capacité à intervenir en réunion et prendre la parole en public ;
– améliorer sa manière de conduire et d’animer des réunions et débats ;
– mieux analyser ses interventions en situation de formation, d’accompagnement, de conseil

• Enrichir sa culture méthodologique par :
– un retour réflexif collectif sur ses pratiques
– l’analyse des enjeux des approches corporelles dans l’accompagnement et l’animation de groupe
– la découverte d’outils d’animation de pratiques corporelles autour d’enjeux coopératifs

 

MÉTHODES PÉDAGOGIQUES

Nous animons les échanges en utilisant des méthodes actives et en alternant des temps de travail en petit groupe avec des temps de travail en plénière.
Des exercices pratiques alterneront avec des apports techniques ou théoriques. Ces exercices porteront sur des situations concrètes proposées et choisies par les participant.es, en rapport avec leurs expériences professionnelles passées et présentes. Les apports théoriques sont essentiellement d’ordre méthodologique et seront articulés à des éclairages très précis issus de sciences humaines : sociologie, sciences du langage, étymologie, philosophie, entre autres. La diversité des dispositifs mis en place nous permet de nous adapter
facilement à différents contextes, aux différents publics et aux différents types de demandes.

DURÉE 42h

PRÉ-REQUIS Cette formation est ouverte à toute personne motivée et curieuse qui parle et écrit la langue française. Elle est accessible aux personnes à mobilité réduite et se veut accessible aux autres personnes en situation de handicap (nous contacter pour vous accueillir au mieux et prendre en compte, dans la mesure du possible, vos besoins spécifiques).

NOMBRE DE PARTICIPANT.ES Entre 8 et 14.

MÉTHODES ET SUPPORTS Une liste de supports pédagogiques sera remise à chaque stagiaire : bibliographie, extraits de textes des auteurices clés et sites internet à consulter.

MODALITÉS D’ÉVALUATION/CERTIFICATION Évaluation orale « à chaud » et écrite « à froid ». Une attestation de formation peut être délivrée à chaque participant.e.

MODALITÉS D’INSCRIPTION pour vous inscrire, vous pouvez nous contacter jusqu’à la veille de la formation par mail à l’adresse anais@crefada.org ou par téléphone (contact sur le site).

DATE ET LIEUX DE FORMATION La formation aura lieu du lundi 27 juin au samedi 2 juillet 2022 à Vaunières, Saint Julien en Beauchêne (05)

COÛT PÉDAGOGIQUE 40€ par heure de formation soit 1680 euros pour 42h.
Frais annexes : hébergement 60 € TTC la nuitée soit 360 €.
Financement possible par OPCO, pour toutes les personnes qui ne peuvent accéder à ces financements, nous contacter.

PROCHAINE SESSION :

27 juin – 2 juillet 2022
A Vaunières (05)

Réagir

Your email address will not be published.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.