Corps et territoires

Corps et territoires

PRESENTATION

Laboratoire d’exploration, recherche collective et introspective, cette proposition s’inscrit dans la démarche du crefada: prendre conscience de nos singularités et les habiter ensemble.

Penser le corps, corporer la pensée…

A partir d’expériences corporelles : échauffements basés sur les techniques d’improvisation et composition instantanée, les pratiques issues du bodyweather laboratory, balades sensibles…, d’outils d’éducation populaire et d’apports littéraires : philosophie, sociologie et poésie, nous allons questionner, identifier et habiter ensemble les enjeux majeurs qui nous concernent sur l’articulation entre corps et territoires.

Qu’est-ce qu’un corps?

Qu’est-ce qu’un territoire?

Qu’est-ce qu’un « corps-territoire »?

Qu’est-ce qu’un « territoire-corps »?

Nous expérimenterons en salle et dans l’espace public, assis.es, debout ou allongé.e.s, ensemble ou seul.e.s, à différents moments de la journée (prévoir du temps le deuxième jour jusqu’à 21h) les matières-concepts:

CORPS et TERRITOIRES

Le stage se terminera par un temps de présentation publique probablement en extérieur, en résonance avec la traversée que nous aurons réalisée.

Cette proposition est une ramification d’un travail de recherche-performative initié en 2018 et qui se prolongera en septembre 2022 à Lisbonne: http://sofiedubs.weebly.com/corps-territoires.html

 

OBJECTIFS

• Travail d’enquête / Analyse de terrains : travail d’enquête multifactorielle de l’espace urbain (différents outils : corporels, théoriques, collectifs) ;

• Interprétation du terrain : proposition de plusieurs processus /outils autour de la notion de “cartographie”: qu’est-ce qu’une cartographie (aspects théoriques, historiques et sensibles…), comment se réapproprier “le dessin” d’un territoire ;

• Prendre conscience de sa posture : se rendre compte de sa subjectivité et de sa posture dans la relation à l’environnement urbain (architectural, social, historique…) et aux autres subjectivités du groupe. L’assumer, l’accepter, l’articuler ;

• Mise en jeu de l’intelligence collective : création du lexique commun et production de savoirs / analyses sensibles à travers le corps et le corps collectif ;• Interdisciplinarité : comme dans beaucoup de contextes professionnels, ce stage réunit des personnes d’horizons divers (académique, universitaire, recherche, artistique, travail social..). Un grande partie des outils proposés permettent de faciliter une vraie collaboration transversale qui n’est pas toujours si simple (outils autour de la sémantique, des représentations liées au champs
d’activité, etc…) ;

• Restitution publique : mise en application des différentes compétences acquises durant le stage : enquête, analyse, interprétation, mise en commun, élaboration d’une posture, etc. Ces résultats se présentent au public, à l’extérieur. Chaque participant.e. est accompagné.e pour trouver “sa forme” ;

• Référentiel théorique sur : la création dans l’espace public, la notion de territoire et d’architecture, le travail en interdisciplinarité, la relation corps et esprit ;

• Le corps dans la relation pédagogique : propositions d’outils simples et applicables par tou.te.s pour mettre en jeu le corps dans la relation pédagogique (quelques soit la matière / discipline enseignée) : relation entre corps et théorie.

 

METHODES PEDAGOGIQUES

A partir d’apports littéraires : philosophie , sociologie et poésie et d’expériences corporelles: anatomie du mouvement, improvisation, balades sensibles…, nous traversons ensemble les enjeux majeurs qui nous concernent sur l’articulation entre corps et territoires.
L’approche pédagogique de Sofie DUBS est inspirée par des techniques de release improvisation, du body weather, de l’anatomie du mouvement, et des auteurs tels que: P. Préciado, C. Grout, M. Foucault, G. Deleuze, E. Glissant, M. Riboulet, M. Serres, A. Badiou, JM Gleize, Babouillec SP, M. Skalova…

FORMATRICE : Sofie DUBS http://www.sofiedubs.com

Performeuse et plasticienne, mon approche pédagogique est inspirée par les courants suivants: release technique et improvisation, bodyweather laboratory, anatomie du mouvement, et par des auteurs tels que: P.B. Préciado, B. Morizot, C. Grout, M. Foucault, E. Glissant, M. Riboulet, M. Serres, A. Badiou, JM Gleize, Babouillec SP, M. Skalova, PP Gomes Pereira, João Fiadeiro…

 

 

 

DURÉE : 28h

PRÉ-REQUIS Pas de pré-requis nécessaire, si ce n’est un intérêt ou une curiosité pour la mise en mouvement du corps et de la pensée, une ouverture-confiance à l’inconnu. Les personnes participant au stage doivent se préparer à explorer dans l’espace public, à y danser, y chercher, y interroger les gens et les architectures.

PUBLIC Amateurices ou professionnel.le.s du spectacle vivant ou des arts plastique, de la recherche créative. Cette formation est ouverte à toute personne motivée, curieuse, prête à prendre des risques, à traverser des situations peut être inhabituelles dans l’espace public et être vue dans ses processus de recherche. Si vous avez des questions ou besoins particuliers, n’hésitez pas à nous contacter.

NOMBRE DE STAGIAIRES Nombre de stagiaires total : entre sept et douze personnes.

MODALITÉS D’ÉVALUATION/CERTIFICATION
Évaluation orale « à chaud » et écrite « à froid ».
Une attestation de formation pourra être délivrée à chaque participant.e.

MODALITÉS D’INSCRIPTION pour vous inscrire, vous pouvez nous contacter jusqu’à la veille de la formation par mail à l’adresse laure@crefada.org ou par téléphone (contact sur le site).

COÛT DE FORMATION financement possible par OPCO (1 120 €), pour toutes les personnes qui ne peuvent accéder à ces financements, nous contacter.

PROCHAINES SESSIONS

9-12 juillet 2022

 

Réagir

Your email address will not be published.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.